Club Entreprises Sécurité routière du Rhône | REVUE DE PRESSE DU 19 JUIN 2017
15991
post-template-default,single,single-post,postid-15991,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

26 Juin REVUE DE PRESSE DU 19 JUIN 2017

Sécurité routière : des drones pour traquer les chauffards sur les routes. Source : Turbo.fr. Les CRS ont testé pour la première fois le lundi de Pentecôte l’usage du drone pour traquer les chauffards sur autoroute. Prometteur, l’usage du …
Les risques routiers professionnels ignorés par les chefs d’entreprise. Source : LeLynx.fr. La majorité des chefs d’entreprise ont déjà mis en place des dispositifs veillant à réduire le risque routier : 89% d’entre eux imposent une vérification …
Sécurité routière: les PV ont rapporté 1,8 milliard d’euros à l’Etat en 2016. Source : L’Express.
Les 2181 radars répartis sur le territoire sont pourtant considérés par l’Etat comme l’arme la plus efficace pour lutter contre les infractions routières.
Sécurité routière : toujours plus de PV mais toujours plus de morts. Source : Le Parisien
Sécurité routière: Les PV ont rapporté à l’Etat près de 2 milliards d’euros en 2016, un record. Source : 20minutes.fr

Prévention : le risque routier, encore méconnu par les TPE/PME. Source : travail-prevention-sante.fr. Le risque routier est un sujet majeur pour les TPE/PME mais, en pratique, assez peu pris en considération. C’est le constat d’une étude menée par …
L’efficacité des radars pointée du doigt. Source : Le JSL. La Cour des comptes déplore que plus de la moitié des recettes des amendes ne soit pas affectée à la Sécurité routière. Photo Julio Pelaez.

Téléphone au volant : vers des sanctions plus lourdes ? Source : Actu Orange. SÉCURITÉ ROUTIÈRE – Alors que les automobilistes restent accros à leur téléphone, la délégation interministérielle à la Sécurité routière proposera …

Sécurité routière : vers des sanctions alourdies pour l’usage du téléphone au volant. Source : Boursorama. 

Sécurité routière : des sanctions alourdies contre le portable au volant. Source : LesFurets.com

Sécurité routière : les sanctions contre le portable au volant vont se durcir. Source : Le Parisien
La délégation interministérielle à la Sécurité routière s’apprête à proposer au ministère de l’Intérieur de plus lourdes sanctions contre les …

Sécurité routière : les sièges pour enfants encore mal installés ou mal utilisés. Source : LesFurets.com. Les parents utilisent encore mal les sièges de sécurité pour enfants. Dans 48% des cas, le siège est mal installé et/ou mal utilisé ce qui peut avoir des …

 

LES INFORMATIONS OFFICIELLES

Ce qui change pour les motards en juillet :

À partir du 1er juillet 2017, toutes les plaques des deux-roues motorisés et trois-roues motorisés devront avoir un format de plaque d’immatriculation identique.

Avis à tous les conducteurs de motos, quads ou scooters, il ne vous reste plus que quelques semaines pour rendre votre plaque d’immatriculation conforme à la législation. Alors qu’auparavant 6 tailles différentes de plaques étaient autorisées, le 1er juillet 2017 tous les deux ou trois roues et quadricycles à moteur, non carrossés devront circuler avec un modèle de plaque d’immatriculation unique.

Cette mesure de simplification parue au Journal Officiel le 15 décembre 2015 a été souhaitée par le Conseil national de la sécurité routière et mis en application par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve. L’objectif est de faciliter les contrôles routiers et de simplifier le travail des fabricants et fournisseurs.

Depuis juillet 2015, toutes les nouvelles plaques posées sur les motos, scooters ou quads devaient respecter les nouveaux standards. L’été prochain tous ces véhicules, même les plus anciens devront adopter une plaque « new-look ».

À quoi ressemble la nouvelle plaque ?
La plaque apposée à votre véhicule doit respecter trois critères :

– Mesurer 210mm de large et 130mm de haut
– Être fixée avec des rivets
– Être posée par des professionnels agréés.

ACTUS SR 19.06

Où immatriculer son véhicule ?
Pour tous ceux qui souhaitent dès à présent modifier leur plaque d’immatriculation, vous pouvez connaître le garagiste agréé le plus proche de chez vous en effectuant une recherche sur le site du gouvernement.
Attention, à partir du 1er juillet prochain, tout contrevenant intercepté avec une plaque non conforme, illisible ou amovible s’expose à une amende de 135 euros.

ACTUS SR 19.06-2

 

Vignette CRIT’Air : les voitures professionnelles aussi !

À compter du 1er juillet 2017, le fait de circuler dans une zone à circulation restreinte ou lors de certains pics de pollution atmosphérique donnant lieu à des restrictions de circulation, sans certificat CRIT’Air apposé sur son véhicule, sera passible d’une amende.
Afin de lutter contre la pollution de l’air dont le trafic routier est en bonne part responsable, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif en vue de restreindre, sous certaines conditions, la circulation des véhicules les plus polluants. Applicable depuis le 15 janvier 2017, ce dispositif impose aux conducteurs ou propriétaires de véhicules, y compris professionnels, d’apposer sur ceux-ci une vignette, dite certificat qualité de l’air ou « CRIT’Air », délivrée en fonction de leur classe de pollution. À compter du 1er juillet 2017, des amendes pourront sanctionner le fait de circuler dans une zone à circulation restreinte (ZCR) sans vignette ou sans respecter les restrictions prévues par la circulation différenciée lors de certains épisodes de pollution.

Dans quel cas le certificat est-il obligatoire ?
Chaque collectivité territoriale peut instaurer des zones à circulation restreinte (ZCR) où l’apposition de la vignette sur les véhicules circulant et stationnant est obligatoire. Ces décisions sont prises par arrêté. C’est le cas pour Paris, Grenoble et Lyon.

Comment les voitures sont-elles classées ?
Les véhicules sont répartis en 6 classes, à l’exception des véhicules les plus polluants, qui sont non classés et n’ont pas droit au certificat qualité de l’air. La classification dépend du type de véhicule (voitures particulières, véhicules utilitaires légers, véhicules lourds…), de sa motorisation et de la norme européenne d’émissions polluantes qu’il respecte, dite « norme Euro » (un simulateur est disponible sur le site Internet www.certificat-air.gouv.fr). Une couleur de vignette est associée à chaque classe.

Comment le certificat est-il délivré ?
Il peut être demandé par formulaire adressé par courrier (service de délivrance des certificats qualité de l’air, BP 50637, 59506 Douai cedex) ou en ligne sur le site Internet www.certificat-air.gouv.fr, un espace étant réservé aux professionnels.

Quel est le prix du certificat ?
Le prix d’un certificat est de 4,18 € par véhicule. Il couvre les frais de fabrication et d’envoi du certificat, ainsi que les frais de gestion, dont le centre d’appels.

Quelles sont les sanctions ?

Ne pas respecter les restrictions d’une zone à circulation restreinte (ZCR) ou celles prévues par la circulation différenciée lors de certains épisodes de pollution est puni de l’amende prévue pour les contraventions :
– de 4e classe pour les poids lourds, bus et autocars (amende forfaitaire minorée : 90 €, amende forfaitaire simple : 135 €,
amende forfaitaire majorée : 375 €) ;
– de 3e classe pour les autres catégories de véhicules (amende forfaitaire minorée : 45 €, amende forfaitaire simple : 68 €, amende forfaitaire majorée : 180 €).

Exemples d’infractions passibles d’une amende : circulation en violation des restrictions d’une ZCR ou de la circulation différenciée, absence de vignette dans une ZCR ou en cas de mise en oeuvre de la circulation différenciée, stationnement dans une ZCR sans vignette, stationnement avec une vignette pour laquelle la circulation est interdite en permanence, apposition d’une vignette ne correspondant pas aux caractéristiques du véhicule…).
Décret n° 2017-782 du 5 mai 2017, JO du 7