Les actualités de la Sécurité routière - Club Entreprises Sécurité routière du Rhône
Diffusion Infolettre de la Sécurité routière #168 - Veille et revue de presse. Prévention des risques routiers professionnels
16843
post-template-default,single,single-post,postid-16843,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
Les actualités de la Sécurité routière

21 Juin Les actualités de la Sécurité routière

La newsletter officielle « Les actualités de la Sécurité et de la circulation routières » n° 168 du 21 juin 2019 est sortie : cliquez-ici

Point d'étape Grenelle

Baisse de la mortalité routière en France métropolitaine au mois de mai 2019 (-7,5%)

 

En mai 2019, selon les estimations provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 248 personnes sont décédées sur les routes, contre 268 en mai 2018 soit 20 personnes tuées en moins (-7,5%). Par ailleurs, le nombre d’accidents corporels s’établit à 4 644 contre 4 874 en mai 2018, soit 230 accidents corporels de moins (-4,7%) ; 5 826 personnes ont été blessées contre 6 255 en mai 2018, soit 429 de moins (-6,9%). La baisse de la mortalité routière enregistrée en mai 2019 concerne essentiellement les motocyclistes et les cyclistes, indique l’ONISR. Dans les Outre-mer, une baisse de la mortalité routière est également constatée ; 18 personnes ayant perdu la vie sur les routes des Outre-mer en mai 2019, soit 4 tués de moins qu’en mai 2018 selon l’ONISR.

EN BREF
7 engagements pour une route plus sûre
RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

Première réunion des hauts fonctionnaires chargés de la sécurité routière au sein de l’administration

 

Conformément à la décision du Premier ministre, lors du dernier Comité interministériel de la sécurité routière de janvier 2018 et à la suite de la circulaire adressée à l’ensemble des membres du Gouvernement, le 21 février, la nomination d’un haut fonctionnaire chargé de la sécurité routière s’instaure dans chaque ministère. Lundi 17 juin, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, a officiellement lancé les travaux avec les sept secrétaires généraux, certains ayant en charge plusieurs ministères (Transition écologique et solidaire, Éducation nationale et Jeunesse-Enseignement supérieur et Recherche, Justice, Finances, Santé et Affaires sociales, Armées et Intérieur) et les services du Premier ministre. À cette occasion, le délégué a souhaité faire témoigner SNCF et Total, qui ont totalement intégré la sécurité routière dans leur approche managériale. Sous la coordination du délégué, chaque haut fonctionnaire chargé de la sécurité routière sera un relai et permettra de contribuer à l’animation du réseau des hauts fonctionnaires « sécurité routière » pour un partage actif des pratiques et des outils. Un point d’étape est programmé d’ici à la fin de l’année et permettra de rendre compte de l’avancement des travaux au Premier ministre.

Baromètre AXA : le téléphone, enjeu majeur de sécurité routière
ETUDE

Baromètre AXA : le téléphone, enjeu majeur de sécurité routière 

 

70% de la population utilise son smartphone au volant, voilà ce que révèle le 15e baromètre Axa Prévention du comportement des Français sur la route, paru le 19 juin dernier. Selon cette étude, l’utilisation du téléphone est devenu un enjeu majeur de sécurité routière, au même titre que le risque alcool ou le risque vitesse, tous deux impliqués dans 1/3 des accidents. Si les déclarations de comportements à risque alcool et vitesse ont drastiquement baissé ces 15 dernières années (en 2004, 19% des Français déclaraient prendre le volant après avoir bu plus de 4 ou 5 verres d’alcool contre 6% en 2019), l’usage du téléphone est aujourd’hui un véritable fléau : 83% des jeunes reconnaissent l’utiliser en conduisant. Or, écrire un SMS au volant augmente par 23 le risque d’accident. Autre information de l’étude : les Français ne sont pas assez sensibilisés au partage de la route, notamment avec les usagers vulnérables. A l’occasion de la publication du baromètre, Axa Prévention organisait un événement intitulé #LaBonneVoie pour mettre l’accent sur les bons réflexes de sécurité à trottinette.

Infolettre de la Sécurité routière #168
NOUVEAUTE

Le site Internet de la Sécurité routière fait peau neuve

 

Le nouveau site Internet de la Sécurité routière est en ligne depuis le 12 juin 2019. Plus ergonomique, accessible sur tous supports, le site s’inscrit dans une démarche de simplification pour l’internaute en fusionnant les sites securite-routiere.gouv.fr et routeplussure.fr dans un environnement unique. Le site est la nouvelle référence en matière de réglementation routière et diffuse l’ensemble des lois et règlements relatifs au code de la route. Il permet également de sensibiliser l’internaute grâce à des contenus pédagogiques et des solutions ou services. Il servira également de support aux campagnes de la Sécurité routière et propose une interface fluide, quel que soit l’appareil utilisé.

Journées nationales de la moto et des motards 2019 à Fontainebleau
DEUX-ROUES MOTORISÉS

Journées nationales de la moto et des motards 2019 à Fontainebleau

 

Pour leur 6e édition, les Journées nationales de la moto et des motards se sont déroulées, en présence d’Emmanuel Barbe, les 15 et 16 juin 2019 à la caserne Lariboisière de Fontainebleau, au Centre national de formation à la sécurité routière (CNFSR) et ont attiré 7500 visiteurs. Les motards étaient invités à venir rencontrer les gendarmes dans un cadre festif autour de nombreuses animations et essais sur route. Parmi les activités proposées : pistes d’initiation, démonstrations d’airbag, initiations au trial électrique et simulateurs moto. Les visiteurs ont également pu  participer à des ateliers de formation avec les motards de la gendarmerie pour parfaire leur maniabilité et leurs trajectoires (250 motocyclistes ont participé au plateau de maniabilité-dextérité). Enfin, un village regroupant 49 exposants dont 8 start-ups présentait les dernières innovations en matière d’équipements airbag, de casque connecté, d’éclairage multidirectionnel ou encore d’applications de détection d’accidents.

Réunion des correspondants clubs entreprises et sécurité routière
RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

Réunion des correspondants clubs entreprises et sécurité routière

 

Stéphane Bouillon, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, a adressé le 9 avril dernier une note aux préfets sur le développement des clubs locaux « entreprises et sécurité routière ». Dans cette note, il était demandé à chaque préfet de confier à un référent « risques routiers professionnels […] la mission d’impulser dans chaque département la création de clubs entreprises et sécurité routière. » Ces référents, au nombre de 60, se sont réunis le 14 juin à la Sécurité routière pour une réunion de présentation sur les clubs entreprises et sécurité routière. Comment créer un club et assurer sa pérennité ? Quel intérêt pour une entreprise de rejoindre une telle structure ? Quel rôle pour la préfecture dans la création de nouveaux clubs ? Les correspondants ont pu échanger avec les représentants des clubs du Finistère, d’Ille-et-Vilaine, de Haute-Garonne, du Maine-et-Loire et du Rhône, mais aussi avec l’Assurance maladie et la Direction générale du travail. L’objectif était de susciter et d’accompagner la création de nouveaux clubs pour rejoindre la douzaine de clubs déjà existants en France. Un premier point sur leur mise en place sera effectué à la fin de l’année.

CONCOURS

Remise des prix du concours Grand Angle de la Fondation MAIF

 

Jeudi 20 juin 2019, la Fondation MAIF a révélé les lauréats du concours Grand angle, en présence notamment de David Julliard, adjoint au délégué interministériel à la sécurité routière. Depuis quatre ans, ce concours vidéo valorise les résultats des projets scientifiques qu’elle soutient. Ce concours met à contribution de nombreux réalisateurs vidéo. Pour la 4édition, la thématique était « La voiture autonome, sans les mains mais pas sans risques ».  Le concours, ouvert à tous, a recueilli 82 vidéos dont 23 en provenance d’écoles. Sept récompenses ont été attribuées aux participants

Réunion nationale des coordinateurs de sécurité routière
PARIS

Réunion nationale des coordinateurs de sécurité routière

Les coordinateurs de sécurité routière et les animateurs régionaux ont été réunis lors d’une journée nationale organisée à Paris, le 4 juin dernier. Après avoir présenté les chiffres de 2018 (200 vies sauvées par rapport à 2017), année la moins accidentogène de l’histoire de la sécurité routière, Emmanuel Barbe a invité les coordinateurs à mettre l’accent sur les effets positifs des mesures de l’État sur l’évolution de l’accidentalité. Catherine Gabaude, directrice de recherche à l’institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR), a exposé les conséquences des défauts d’attention au volant. Différents intervenants de la Sécurité routière se sont ensuite succédé pour présenter l’actualité de la délégation. Cette journée a permis aux coordinateurs d’actualiser leurs connaissances sur les orientations actuelles de la politique de sécurité routière, d’échanger entre eux et avec la délégation à la sécurité routière sur les actions de sensibilisation qu’ils organisent localement.

logo Prefecture Saône et Loire
SEMINAIRE

Séminaire sécurité routière à destination des cadres de l’État en Saône-et-Loire

 

Le 20 juin 2019, la préfecture de Saône-et-Loire a organisé un séminaire sur la sécurité routière, à destination des cadres de la fonction publique départementale. L’objectif ? Leur permettre de devenir des ambassadeurs de la Sécurité routière. Emmanuel Barbe a répondu à l’invitation de Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire, et a participé à deux tables rondes. La première table ronde avait pour objet de présenter les différents leviers d’actions pour lutter contre l’insécurité routière, leurs interactions et déclinaisons. Elle réunissait des représentants des forces de l’ordre, ainsi que Damien Savarseix et Éric Jallet, respectivement procureurs de la République de Châlon-sur-Saône et de Macon, et Dominique Yani, directrice de cabinet du préfet. La seconde table ronde, à laquelle assistait Geneviève Fribourg, déléguée départementale de l’agence régionale de santé 71, et Myriam Sagnard, directrice de l’institut de formation en soins infirmiers de Mâcon (IFSI), présentait les liens de la sécurité routière avec la santé publique.

LE CHIFFRE

En 2018, la mortalité sur le réseau routier hors agglomération est en baisse (-6 % soit -140 tués)

Source :  bilan définitif de l’accidentalité routière 2018

> En savoir plus

CONCOURS

Les inscriptions aux concours Innovation sécurité routière sont ouvertes depuis le 15 mai. Partagez l’information ! #InnovationSécuritéroutière

En savoir plus

INITIATIVES
RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL Les collaborateurs de Renault sensibilisés grâce à une voiture tonneau
RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL
Les collaborateurs de Renault sensibilisés grâce à une voiture tonneauLe département d’Eure-et-Loir et le groupe Colas ont signé un contrat pour l’utilisation d’un service digital de détection et de traitement de zones d’alerte en termes de sécurité routière

À l’occasion des semaines de sensibilisation à la sécurité routière (semaine internationale de la sécurité routière, Journées de la sécurité routière au travail et Mobilize days), le groupe Renault, signataire des 7 engagements pour une route plus sûre, a proposé une animation autour de la ceinture de sécurité. A l’aide d’une voiture tonneau les animateurs ont démontré l’importance de s’attacher en voiture et surtout d’être bien attaché. En effet, les formateurs ont rappelé que 70% des enfants sont encore mal attachés. Répartis sur 13 journées entre mai et juin, ce sont 1200 collaborateurs et clients du groupe Renault qui ont pu expérimenter la voiture tonneau et se voir remettre dépliants et conseils pour bien s’attacher en voiture.

Les employeurs viennois s’engagent pour la sécurité routière de leurs salariés
VIENNE
Les employeurs viennois s’engagent pour la sécurité routière de leurs salariés

Mardi 11 juin 2019, Isabelle Dilhac, préfète de la Vienne, a reçu Habitat 86 et trois entreprises de transport pour la signature de la charte des 7 engagements sécurité routière. Acoleva-Centre ouest levage, Gendron Transports, Marot Transports et Habitat 86 ont décidé de s’engager pour la sécurité de leurs salariés qui sont tous, à un moment ou à un autre, usagers de la route lors de leurs déplacements professionnels. Ces sociétés ont mis en place des formations à l’écoconduite, encouragent la réduction des communications téléphoniques par envoi de messages sur système embarqué et l’aide à la conduite grâce à un système de géolocalisation afin de réduire le risque d’accidents de leurs salariés.

HAUTE-SAÔNE
« Jeudi soir, 20h45 » : un court-métrage réalisé par des jeunes pour des jeunes 

C’est après leur rencontre en 2018, dans le cadre d’un groupe de travail avec la Sécurité routière, que les étudiants en première année de BTS Génie des équipements agricoles (GDEA) de l’Établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricoles de Vesoul (EPLEFPA), accompagnés par leur conseillère principale d’éducation et de la coordination de la sécurité routière de Haute-Saône, ont souhaité créer un outil pédagogique à destination des jeunes qui pourrait servir de support à la sensibilisation à la sécurité routière. Aidés de différents acteurs du secteur (sapeurs-pompiers, gendarmerie départementale, protection civile, sécurité routière, dépanneur) et de professionnels de la vidéo (maquilleur, monteur, infographiste), ils ont réalisé un court-métrage afin d’interpeller et de sensibiliser les jeunes conducteurs aux dangers de la conduite sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants. Ce court métrage intitulé « Jeudi soir, 20h45 » relate le début de soirée de deux jeunes, Robin et Damien.

Remise du prix académique « Éducation à la sécurité routière 2019 »
BOURGOGNE
Remise du prix académique « Éducation à la sécurité routière 2019 »

Créé par la préfecture de la région Bourgogne-Franche-Comté et le rectorat de l’académie de Dijon, le prix « Éducation à la sécurité routière 2019 » vise à sensibiliser les jeunes, de l’école élémentaire au lycée, à la sécurité dans leurs déplacements : domicile-école, établissement scolaire-lieu de stage, en sortie scolaire, en voyage, etc. Dans le cadre du parcours citoyen, le prix contribue à permettre aux jeunes de devenir acteur de leur sécurité au vu de leur déplacement routier tout au long de leur vie. Les élèves des écoles, collèges, lycées, lycées agricoles, centres de formation d’apprentis (CFA) et établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA) ont participé à ce prix en produisant différents supports : vidéos, affiches, chansons, etc.

Cérémonie officielle de remise des prix du challenge intercollège de sécurité routière du Var
VAR
Cérémonie officielle de remise des prix du challenge intercollège de sécurité routière du Var

Le 11 juin 2019, a eu lieu la cérémonie de remise des prix de la 22eédition du challenge intercollège de sécurité routière du Var. En 2019, ce challenge unique en France a rassemblé  20 établissements secondaires et touché plus de 6 000 élèves dans tout le Var. Cofinancé par l’État et le département du Var dans le cadre du plan départemental d’action et de sécurité routière (PDASR), le challenge a pour principe de faire travailler les élèves sur des thèmes de sécurité routière, tout en produisant des travaux créatifs pouvant être ensuite valorisés par la MSR-Var. Ces productions ainsi que l’implication au sein de l’établissement sont évalués par un jury et donnent lieu à un classement et à l’attribution de prix et d’une coupe aux établissements lauréats. Les classes de 6e et 4e des collèges inscrits bénéficient d’une journée de sensibilisation grâce à l’intervention de plusieurs partenaires dans le collège.

Le Cerema se mobilise auprès d’Atlandes pour tenter de prévenir le risque de contresens sur autoroute
INNOVATION
Le Cerema se mobilise auprès d’Atlandes pour tenter de prévenir le risque de contresens sur autoroute

Pour en finir avec la pratique de la circulation à contresens, la société d’autoroute concédée Atlandes, gestionnaire de l’A63 entre Salles (Gironde) et Saint-Geours-de-Maremne (Landes) a sollicité le Cerema. Pour répondre à cette problématique, le centre d’étude a développé un dispositif innovant : une prise de vue de l’incident, filmée sous deux angles différents, permettant un meilleur discernement pour déclencher le départ d’un patrouilleur. À l’entrée de l’autoroute, un dispositif vidéo a été implanté avec un système de boucle de comptage des véhicules (capteurs électromagnétiques intégrés dans la chaussée). Des caméras dotées de fonctionnalités avancées ont été installées au niveau des barrières de péage pour enregistrer des clips vidéos : avant, pendant et après l’évènement. Une première caméra filme la bretelle où peut avoir lieu le contresens. Une seconde filme, en amont de la bretelle, pour comprendre l’origine de ce contresens et déterminer son caractère volontaire ou non.

Perfectionnement des brigades moto des polices municipales de Vaucluse
VAUCLUSE
Perfectionnement des brigades moto des polices municipales de Vaucluse

Le 13 juin 2019,  les brigades motorisées des polices municipales du département de Vaucluse ont pu participer à un stage de perfectionnement à la conduite moto, organisé par le pôle sécurité routière de la préfecture de Vaucluse, assisté d’un motocycliste de l’EDSR 84. Ces fonctionnaires territoriaux qui exercent leurs missions à moto, ne bénéficient pas d’une formation moto obligatoire, contrairement aux motocyclistes de la police nationale et de la gendarmerie. C’est pourquoi, 11 motocyclistes des polices municipales de Bollène, Carpentras, Cavaillon et Orange ont pu bénéficier d’un stage de perfectionnement. Au programme : maniabilité lente,  maniabilité rapide avec freinage d’urgence et évitement. L’après-midi a été consacré aux trajectoires de sécurité sur les routes du département.

INTERNATIONAL
BELGIQUE
Nouvelle campagne de l’AWSR « les vrais amis » 

Les nuits de week-end, un conducteur sur deux, testé à la suite d’un accident corporel est positif à l’alcool. Avec cette nouvelle campagne, l’AWSR entend sensibiliser sur la problématique des accidents de week-end liés à la conduite sous influence d’alcool, de drogues ou de consommation combinée, mais aussi à inciter les amis à intervenir pour éviter que quelqu’un qui n’est pas en état ne reprenne le volant.

TEMOIGNAGE

Témoignage Philippe. Accident moto. Equipement.

Témoignage accidenté de la route L

SUIVEZ LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR

securite-routiere.gouv.fr