Les actualités de la Sécurité routière - Club Entreprises Sécurité routière du Rhône
16527
post-template-default,single,single-post,postid-16527,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
Les actualités de la Sécurité routière

23 Avr Les actualités de la Sécurité routière

La newsletter officielle « Les actualités de la Sécurité et de la circulation routières » n° 164 du 23 avril 2019 est sortie : cliquez-ici

Hausse de la mortalité routière en France métropolitaine au mois de mars 2019 (+7,3%)

 

En mars 2019, selon les estimations provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 250 personnes sont décédées sur les routes, contre 233 en mars 2018 soit 17 personnes tuées de plus (+7,3%). Les autres indicateurs sont également en hausse (le nombre d’accidents corporels s’établit à 4 416 contre 3 974 en mars 2018 et 5 432 personnes ont été blessées contre 5 005 en mars 2018). Selon l’ONISR, la hausse de la mortalité routière enregistrée en mars 2019 concerne principalement les cyclistes (+8%), les cyclomotoristes (+7%), et les piétons (+5%). Comme en février 2019, la mortalité des cyclistes est à nouveau la plus forte relevée pour un mois de mars, depuis dix ans, avec 18 décès estimés le mois dernier. La météo printanière a favorisé les déplacements expliquant pour partie la hausse de la mortalité routière constatée durant le premier trimestre. Cette hausse est cependant atténuée sur les routes hors agglomération par l’impact de la baisse de la vitesse à 80 km/h. Le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) qui a mis en place, à la demande de la Sécurité routière, l’évaluation de la mesure 80 km/h constate une très légère augmentation de la vitesse moyenne entre décembre 2018 et février 2019, qui reste cependant très en-dessous des vitesses pratiquées avant la mise en place de la mesure 80 km/h, ce qui signifie que le gain de vies épargnées est préservé.

EN BREF
ONISR

Mise en ligne du site internet de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

 

L’ONISR pilote la collecte et la consolidation des données relatives aux accidents, et publie des analyses de sécurité routière. Interministériel depuis 1993, l’observatoire est placé auprès du délégué interministériel à la sécurité routière. Il assure le pilotage et la valorisation du programme d’études et recherche pour la délégation à la sécurité routière. Afin de permettre au public et aux associations un accès facilité aux bilans annuels mais aussi aux principales études et recherches réalisées en sécurité routière, l’ONISR dispose depuis le 8 avril d’un site internet dédié. Retrouvez en page d’accueil une carte permettant d’accéder aux rubriques sécurité routière des sites internet régionaux et départementaux (préfectures, DREAL) et les documents généraux d’orientation départementaux dans l’état de l’insécurité. L’ONISR invite les services locaux, l’État ou les collectivités locales, à alimenter la rubrique des analyses territoriales et à favoriser le partage des connaissances.

RISQUE ROUTIER PROFESSIONNEL

Des interlocuteurs départementaux désignés pour favoriser la création de clubs locaux « Entreprises et sécurité routière » 

 

Afin d’intensifier les efforts en matière de lutte contre le risque routier professionnel, le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Stéphane Bouillon, a adressé le 9 avril un courrier aux préfets. Il leur a été demandé de désigner des interlocuteurs départementaux pour la création de clubs locaux « Entreprises et sécurité routière », qui existent déjà dans certains départements et qui devront être déployés à l’échelle nationale. Pour accompagner ces référents dans leur mission, le délégué interministériel à la sécurité routière les réunira le 14 juin 2019, à Paris, pour une journée d’échanges avec les clubs déjà existants et leurs partenaires, tels que l’Assurance maladie et la direction générale du travail (DGT). Les trajets liés au travail représentent 14 % de la mortalité routière et sont la cause directe de plus de 8 millions d’arrêts de travail, soit un coût pour les entreprises de plus de 725 millions d’euros. Face à constat, le 11 octobre 2016, a été lancé un appel national aux employeurs pour qu’elles s’engagent à lutter contre le risque routier professionnel au bénéfice de leurs salariés. Aujourd’hui, ce sont plus de 1 100 employeurs, représentant plus de 3 millions de collaborateurs, qui ont signé les « 7 engagements pour une route plus sûre ».

EDUCATION

Lancement du programme « Savoir rouler à vélo »

 

Le 17 avril 2019, le Gouvernement a lancé le programme « Savoir rouler à vélo » qui propose aux enfants, au sein de l’école, un dispositif destiné à renforcer leur pratique du vélo, mais aussi les conditions de sécurité de cette pratique sur la voie publique. Il s’inscrit dans le cadre du Plan vélo et mobilités actives, lancé à l’initiative du Gouvernement, dont l’objectif est de multiplier par trois l’usage du vélo en France et d’atteindre les 9 % de déplacements à l’horizon des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Comme d’autres programmes développés au sein des établissements scolaires, le programme « Savoir rouler à vélo » fait la promotion de la pratique d’une activité physique régulière, auprès des plus jeunes qui sont de plus en plus touchés par la sédentarité, tout en encourageant un mode économique et écologique de déplacement.

SUR LE TERRAIN

Séminaire sécurité routière en Meuse 

 

Le délégué interministériel à la sécurité routière était à Bar-Le-Duc mercredi  17 avril où il a  participé à un séminaire organisé par le préfet de la Meuse, Alexandre Rochatte. Une centaine de personnes (élus, associations, services de l’État, forces de l’ordre, représentants du parquet, etc.) ont assisté à cet événement. À cette occasion, Emmanuel Barbe a présenté aux participants les orientations nationales de sécurité routière et le préfet a fourni le bilan de l’accidentalité routière dans son département. Quatre ateliers sur les enjeux prioritaires du département (stupéfiants, vitesse et distracteurs ; risque routier professionnel ; jeunes et deux-roues motorisés ; usagers vulnérables et aménagements urbains) étaient proposés aux participants avant la restitution de leurs travaux en fin d’après-midi.

SUR LE TERRAIN

Sensibilisation des étudiants lors des « arènes de la sécurité » à Nîmes

 

Jeudi 18 avril 2019 se sont déroulées « les arènes de la Sécurité routière » à Nîmes, en présence de près de 4 000 élèves, inscrits dans 24 établissements du département, de la 4e à la seconde. Emmanuel Barbe qui avait répondu présent à l’invitation du préfet du Gard,  Didier Lauga, a salué l’originalité de cette initiative : « C’est un double événement avec à la fois des cascades qui vont permettre de restituer la violence, la brutalité des accidents routiers mais aussi le décor des arènes qui, nous l’espérons, offrira une belle publicité à ce rendez-vous inédit et permettra des actions similaires au niveau national. » Le délégué a ensuite participé à une réunion à la préfecture sur la mise en œuvre dans le département du dispositif d’installation d’un éthylotest antidémarrage (EAD) comme alternative possible à la suspension du permis de conduire et a assisté à la présentation d’un véhicule équipé de ce dispositif.

SÉMINAIRE

Les référents sécurité routière des établissements scolaires parisiens réunis lors d’un séminaire

 

Le 12 avril 2019, le rectorat de Paris a réuni les référents sécurité routière des collèges et lycées parisiens et les nouveaux référents de circonscription du 1er degré (écoles élémentaires et maternelles). En ouverture de cet événement, le délégué a rappelé les enjeux de l’engagement des référents sécurité routière en milieu scolaire. Le coordinateur sécurité routière de Paris, Bruno Jouvence, a ensuite présenté l’accidentologie des enfants et adolescents. Lors d’une table ronde, des chefs d’établissements du 1er et du 2nd degré ont décrit les actions réalisées dans les écoles, collèges et lycées. Le rôle social important de cette éducation a ensuite été rappelé par Cyril Desouches, conseiller interministériel Éducation nationale et enseignement supérieur à la Sécurité routière. Ce séminaire, préparé par le référent académique et la coordination sécurité routière de Paris, a réuni une centaine de personnes, dont 85 référents sécurité routière des établissements scolaires parisiens.

LE CHIFFRE

En 2017, 173 cyclistes ont été tués dans un accident de la route* Source : ONISR

> En savoir plus

À L’ÉPREUVE DES FAITS

« L’argent des radars sert à remplir les caisses de l’Etat, au lieu d’aller à la sécurité routière.  » #vraifaux

VRAI ou FAUX

 

INITIATIVES
RHONE
GRDF accueille les coordinateurs départementaux de sécurité routière

Lundi 1er avril, le groupe de distribution de gaz en France (GRDF) a accueilli à Lyon les coordinateurs départementaux de sécurité routière de la région Auvergne-Rhône-Alpes, réunis sous l’impulsion de la préfecture de région. L’objectif de cette réunion était d’aborder le risque routier professionnel. GRDF a présenté son plan de prévention sur le risque routier déployé dans les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Paca. Les salariés sont sensibilisés à ce risque grâce à des dispositifs originaux : coaching par des pairs (audit de conduite) avec suivi régulier des points d’amélioration, formation par des préventeurs, partage d’expériences et d’actualités lors de réunions informelles, etc. La DIRECCTE et la CARSAT étaient également invitées afin de présenter le volet réglementaire du risque routier professionnel.

BOUCHES-DU-RHÔNE
Campagne radar dans les Bouches-du-Rhône 

L’observatoire départemental de la sécurité routière de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a réalisé une vidéo de sensibilisation aux dangers de la vitesse sur les routes du département. Ce court film a pour ambition d’inscrire la politique du contrôle automatisé (les radars) dans les problématiques locales de sécurité routière. Les différentes séquences mettent l’accent sur les dangers de la vitesse, les choix d’implantation de radars et rappellent l’importance de l’équipement à deux-roues motorisé. La vidéo débute par des images réelles d’accidents visant à marquer les esprits.

AIN
Action de sécurité routière durant le match de basket JL Bourg/ ASVEL 

Le 31 mars s’est déroulée une action de sécurité routière consacrée aux deux-roues motorisés pendant le match de basket opposant le club de JL Bourg (Bourg-en-Bresse) au LDLC ASVEL (Lyon-Villeurbanne). Au début du match, un maillot JL/pôle sécurité routière a été remis par le directeur de cabinet du préfet de l’Ain et Jean Deguerry, président du département de l’Ain, au président des supporters du club burgien, les Diablotins. Des démonstrations de l’efficacité du gilet airbag ont également été effectuées et un film de prévention a été diffusé sur l’écran géant.

CÔTE-D’OR
Une association de motards signe une convention avec la Préfecture

L’association Chaîne d’amitié pour la sécurité et l’information des motards (Casim 21) a signé dimanche 31 mars 2019 une convention de partenariat avec la préfecture de Côte-d’Or. L’association aura désormais accès au centre départemental des examens du permis de conduire de Longvic, où elle pourra effectuer des séances de perfectionnement à la conduite pour ses membres. Cette signature était aussi l’occasion de découvrir des exercices sur circuit.

INTERNATIONAL
ROYAUME-UNI
Une campagne contre l’alcool au volant 

Avec le slogan #MatesMatter, « les amis comptent », la sécurité routière anglaise THINK! road safety a publié une série de vidéos humoristiques pour sensibiliser les jeunes aux risques engendrés par l’alcool au volant. Dans ces vidéos, l’accent est mis sur le rôle de l’entourage et des amis pour raisonner, voire confisquer, les clés de voiture d’un proche qui a trop bu.

TEMOIGNAGE